Legends Cars Distinxion : 2ème saison !

On l’avait laissé plein d’espoir et d’enthousiasme il y a un peu plus d’un an. 

Quelques mois plus tard, retour sur la 2ème saison de Laurent LEBOUC dans la très atypique Legends Cars Cup, accompagné des précisions de David THOMAS, organisateur de l’épreuve.

72665655 2397056727211888 9208533650696568832 oEstoril, Nogaro, Charade, Dijon, Pau, Ledenon et Le Vigeant ! La compétition aura encore offert un panel riche et diversifié aux participants.

Une discipline encore trop peu connue qui mêle performances, suspense et convivialité depuis une quinzaine d’années maintenant comme nous l’explique David THOMAS de HD Events, organisateur du championnat en France : « Tout a commencé en 2003 avec un voyage aux États-Unis, après avoir testé et piloté pour la première fois et un peu par hasard une Legend Car ». Comprenez un bolide de taille réduite avec de grosses roues atteignant les 200 kms/h, qui passe de 0 à 100 en moins de 4 secondes, « soit mieux que la plupart des super cars », et qui propose un look détonnant.

L’originalité des voitures, le format de la compétition et le côté show du concept font mouche ! 

« Au fil des années », la formule gagne en visibilité grâce au réseau personnel de David THOMAS - également team-manager officiel de Laurent LEBOUC - mais aussi grâce à une grosse communication ciblée. « La force du concept, c’est d’offrir aux gens du spectacle, de l’adrénaline et de la convivialité en même temps le long du week-end. Tout est pensé pour que les pilotes passent le plus de temps entre eux et se mélangent à travers un village de tentes convivial, un espace réceptif commun, des soirées à thème… Et dans un budget qui reste malgré tout raisonnable dans le sport automobile ».

73381185 2398000227117538 3786353132754173952 oUn attelage qui séduit donc plus en plus de passionnés et de curieux avec une évolution constante, et un chiffre qui a encore augmenté cette année pour atteindre près de 70 équipes engagées, partagées entre un championnat « Elite pro » et « Elite ». 70 passionnés d’automobiles qui - exceptionnellement cette année - n’ont pas tous piloté sur les mêmes cylindrées.

« C’était une année de transition car certaines voitures étaient équipées du nouveau moteur FZ09, plus performant, afin de rebooster la formule. Ça s’est révélé particulier dans la gestion mais positif malgré tout, on est content du déroulement global. Pour l’année prochaine, il est prévu de créer une nouvelle catégorie pour les Legends Cars concernées » précise le chef d’orchestre du championnat.

Un nouveau moteur que Laurent LEBOUC n’a pas pu tester cette année, celui de son bolide datant seulement de l’année dernière.

Qu’importe ! Après une année de découverte, le concessionnaire Distinxion de l’Aube revenait avec de belles ambitions cette saison. Et les résultats sont au rdv avec une belle 9ème place au classement général et une très belle 2ème place dans sa catégorie Elite : « Je suis très content. Je maitrise de mieux en mieux la voiture, avec de plus en plus de confiance » savoure le pilote qui, pour la petite histoire, aurait terminé en tête du championnat dans sa catégorie si le classement avait distingué anciens et nouveaux moteurs... 

IMG 8891Chapeauté et couvé sur chaque circuit par l’équipe HD Events, Laurent LEBOUC s’offre ainsi 5 podiums (contre 2 l’année dernière) sur les 7 courses disputées et donc « une vraie progression ». Un sentiment évidemment partagé par David THOMAS : « Laurent est certainement le pilote qui a le plus progressé de l’ensemble du plateau. Il est aujourd’hui tout proche de l’élite pro ! ».

« Au-delà de la compétition, c’est à chaque fois 3 jours de bonheur et d’échanges dans un cadre très bien organisé » résume son poulain, qui porte fièrement le numéro 35 floqué du logo Distinxion et de Pure Automobiles sur la piste.

Une saison - encore - riche en émotions, qui est venu confirmer les bonnes impressions du début de l’aventure. Une aventure qui continuera l’année prochaine, avec une Legend Car cette fois équipée du nouveau moteur. « On essaiera d’aller chatouiller ceux qui sont devant aujourd’hui » conclut Laurent LEBOUC en guise de promesse.

En attendant place à quelques semaines de repos bien méritées…

distinxion 2016

rugby championship 2016

bandeau distinxion footer