Distinxion sur le terrain de la Pit Bike !

Retour sur la 1ère édition de la "Pit Bike of Nations" à RedBud, dans le Michigan aux Etats Unis. Une compétition de mini-moto internationale disputée en parallèle du motocross des Nations, à laquelle participait Anton HAFEKOST de BD Autos (Vésoul), l'un des 3 français à représenter le drapeau tricolore.

Moto Cross 3Mais au fait la "pit bike" c'est quoi ? « Une motocross de petite taille » résume Anton HAFEKOST, petit surdoué d'une discipline devenue incontournable dans le monde du motocross. Une passion découverte il y a un peu moins de 10 ans. Depuis, ce touche à tout des sports extrêmes est devenu accro : « Étant également passionné de BMX, c'était le mix idéal. J'ai tout de suite été séduit ». 

Au fil des années, la séduction a laissé place à l'adrénaline des courses... et des succès ! A 25 ans, le rider dispose en effet déjà d'un palmarès conséquent qui fait de lui l'un des tous meilleurs pilotes de France... voir du monde ! Les 06 et 07 Octobres derniers, accompagné de Yannick COQUARD et Nicolas PAULMIER soit les 3 meilleurs pilotes français de la discipline, il s'est envolé vers les Etats Unis pour essayer de faire raisonner la marseillaise au pays de l'Oncle Sam. Une 1ère édition qui faisait office de test entre les meilleurs pilotes de la planète.

14 nations représentées. 40 mordus qui ont fait le show devant 30 000 spectateurs acquis à leur cause. 1 manche pour chacun sur des machines identiques pour tous. « Pas question de faire de la figuration. On y va pour faire un résultat après avoir bien étudié la piste » annonçait la triplette tricolore. Dans des « conditions climatiques compliquées, avec des « faits de courses malheureusement contraires » accompagnés « d' un brin de chauvinisme » du pays organisateur, le trio se contentera de la 3ème place du classement général, derrière leurs amis britanniques et... américains !

Malgré une légère pointe de déception - et/ou d'agacement - le champion de France 2016 et 2017 relativise et se satisfait après coup d'un classement « malgré tout satisfaisant ».

Moto cross PetiteUne course qui marque la fin d'une saison 2018 riche en émotions, avant celle de 2019 : « Après avoir fait l'impasse en 2018, je retrouverai le championnat de France. Sinon la stratégie sera identique avec quelques courses à l'international dont la 2ème édition du Pit Bike des Nations. Enfin j'éspère...». Une 2ème édition qui se déroulera aux Pays Bas avant de retrouver la France en 2020 !

Des objectifs rendus possibles par le soutien de BD Autos, qui apporte une « flexibilité essentielle dans l'aménagement des horaires » de celui qui est aujourd'hui vendeur dans la concession. « Ils m'ont soutenu dès mon arrivée. Sans leur aide et leur souplesse, je ne pourrai pas continuer... ». Continuer et poursuivre dans ce qui est encore une passion mais qui pourrait devenir un CDI à temps complet un jour : « Le but est de continuer à percer pour un jour pouvoir en vivre. C'est l'objectif ultime » confirme le franc-comtois.

En attendant, place à la recherche de partenaires locaux qui apportent un précieux soutien pour « s'habiller à moindre coûts et à des pourparlers bien avancés avec une grosse marque qui pourrait devenir sponsor principal... ».

Sans oublier les coups de pouces financiers occasionnels de BD AUTOS, que l'intéréssé ne souhaite pas généraliser pour l'instant : « Ils en font déjà beaucoup...».

distinxion 2016

rugby championship 2016

bandeau distinxion footer